• Facebook
  • Twitter
  • Myspace

Black Sheep (Punk)

Website : www.myspace.com/bxsbelgium


Black Sheep est un groupe Punk Skacore venu tout droit du pays de Jacques Brel, d’André Lamy, de Front 242 et surtout de la grande Annie, Annie Cordy. La bande s’est formée à Mouscron autour de Noar à la guitare, de Loul à la batterie, de Vayes à la basse et de Vankou au chant et à la gratte. Blak Sheep est un groupe essentiellement francophone (super cool, ils vont pouvoir succéder à Sandra Kim à l’Eurovision…).

En même pas 5 ans, la bande se forge une belle réputation en jouant en Belgique (bah oui forcément), en France, et même un peu en Angleterre à l’été 2006 et 2008. Blak Sheep partage à l’occasion l’affiche avec des joyeux drilles tels les frenchies de Guerilla Poubelle, Union Jack, Dolores Riposte, Freygolo, P.O Box, The Pookies, Sling 69, les grenoblois de Patates Rats, les nordistes de Carving, leurs compatriotes de Nervous Chillin’, Hitch, Starflam, Smooth Lee, les ancêtres de René Binamé, les ninjas de Coquettish, les bucherons québécois Eric Panic, et toute la fine fleure britonne de Once Over, From Plan To Progress, Mindgap, Adequate Seven, Five Knuckle…

Le quatuor enregistre des démos histoire de roder la machine et débute réellement sa carrière discographique avec l’enregistrement de « Fucked Reality », reprise des légendaires Choking Victims qui apparaîtra sur le tribute album du label Beer Records. Choking Victims, mais aussi bien sûr Leftöver Crack ou Suicide Machines sont parmi les influences majeures du groupe. A l’été 2007, la troupe file vers la région lilloise toute proche pour enregistrer son premier album au studio Back to hell. Le disque ne paraîtra qu’en 2008 en coproduction entre les labels français très très indépendants que sont Guerilla Asso et Beer Records et avec Trash Compost Records en Suisse. Les membres du groupe montent pendant ce temps une structure associative, « Punkolution », pour organiser des concerts. La fin de l’année 2008 et les premiers mois de 2009 se passeront à promouvoir l’album on the road again, avec des Mister Jingle, des PO Box, des Justin(e) et certainement encore quelques poignées d’autres bandes de jeunes délinquants assoiffés de rock et de roll...